Les adolescents plébiscitent la planche à voile

Les adolescents plébiscitent la planche à voile

Ci-dessous un article publié dans le Télégramme sur le Centre Nautique :

La Groue est le lieu de rendez-vous préféré des jeunes adeptes des disciplines nautiques, débutants ou confirmés. Non seulement hors vacances, avec les scolaires, les groupes et les stages, mais encore plus en période estivale !

La Groue ressemble alors à une ruche bourdonnante. Durant sept semaines, l’association, que préside Xavier Bourhis, met en place un éventail d’activités pour tous les âges. L’encadrement est assuré par six moniteurs diplômés, sous la direction de Ludovic Messager.

Tous les âges !

Ainsi, des moussaillons à 77 ans voire à “pas d’âge”, le centre accueille un public très diversifié, prêt à embarquer, le matin ou l’après-midi, au gré des marées, conduisant certains à évoquer le bien-fondé d’une marina toute l’année. La question est posée… Les moussaillons, âgés de 4 à 6 ans, sont pris en charge pour la découverte du milieu marin et effectuent leurs premières pêches à pied.

Les 6 à 10 ans font leurs premiers bords sur Optimist, par mer calme.

les 11 à 13 ans s’aguerrissent sur catamarans selon leur statut de débutant ou en perfectionnement et évoluent aussi sur les planches.

Les ados et adultes naviguent sur Hobie Cat 16 ou choisissent les kayaks ou les dériveurs simples ou doubles…

L’engouement pour ces soties ne se dément pas sous la canicule. Elles touchent même un jeune public, parfois venu de très loin. Début juillet, par exemple, le centre a accueilli des jumeaux Pablo et Marie-Lou, venus d’Isère ; un Suisse Carlos ; Théo et Hugo de New York ; Joshua de Martinique.

Des animations annexes

Chaque semaine, indifférente aux conditions météo, dans la limite du raisonnable, une cinquantaine de personnes pratiquent l’une ou l’autre des activités…

S’y ajoutent les animations annexes, comme les balades en voilier de 9m, la pêche promenade, la pêche sur l’estran ou encore les marches aquatiques, fortes de 80 pratiquants, également sous l’égide du Centre.

Source : Article du Télégramme du 25 juillet 2013